Destination VENEZUELA

Posté par : Patrick
06 Aug 2016
380 vues
Flux-RSS

Quitter les Antilles pour se mettre à l’abri pendant la période cyclonique (juin à novembre)

Alors cap sur le VENEZUELA et ses îles paradisiaques.

Première escale, l’île de LA BLANQUILLA où personne ne vit en permanence. Seul un camp militaire où séjourne LA GUARDA (les gardes côtes) est installé au sud de l’île.

Un appel à la VHF (radio maritime) aura suffi  à détourner la barque nationale des gardes côtes, partis pour un tour de l’île : l’accueil est chaleureux, le capitaine salue Patrick de son prénom et nous souhaite la bienvenue (nous avions déjà fait connaissance en 2015). Ils passeront à bord quelques heures plus tard pour recueillir quelques renseignements et nous donner le permis de séjourner  bien que les formalités d’immigration et de douane ne seront accomplies qu’un mois plus tard sur le continent.

 

Quelques photos suffisent à illustrer la beauté du paysage, une image comme celle dont on pouvait rêver avant notre grand départ de métropole, voilà déjà 3 ans.

 

  

BOTRYTIS, seul ou quasiment, est ancré face à un cocotier sur une grande  plage de sable blanc : la nature, la mer aux eaux cristallines, un décor de carte postale !

Quelques pêcheurs sur leurs lanchas ou penieros

 

viennent profiter de ce beau mouillage  et nous proposer  au quotidien la pêche du jour. Alors c’est l’occasion de dresser un modeste campement sur la plage  et faire une BBQ partie avec nos amis Anne et Michel, arrivés avec leur jonque chinoise quelques jours après nous.

 

 Que d’occupations :

 le snorkeling

la pêche à pieds dans les rochers, des burgos  qu’on ne trouve plus sur nos îles françaises car comme les lambis tout a été pêché !

 

Notre deuxième escale sera l’île de TORTUGA. Nous jetons l’ancre dans le lagon de CAYO HERADURA où nous attendait BLACK PEARL (voilier de Corinne et Philippe).

 Seule une bande de sable nous protège de la houle.

 

Des baraques de pêcheurs sont implantées  sur ce site et font le bonheur des cruisers vénézuéliens ; ils viennent le week-end profiter de cet endroit  merveilleux et déguster les poissons et langoustes servis par les pêcheurs.

C’est un petit paradis aux eaux turquoise.

 

On ne s’en fatigue pas, mais on dira que nos vacances sont terminées car nous rentrons en marina pour quelques mois ! Fini les baignades !

  

 

BOTRYTIS se repose en marina à Puerto la Cruz, amarré au ponton.

 

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire : cliquez ici pour vous connecter .

Le site de la Grande Croisière...